Tarif d’un électricien : tout savoir sur les prix pratiqués

2 septembre 2016

Il est bien normal de faire appel à un électricien pour vous dépanner. Mais pour ce qui concerne la facture à payer, il arrive que cela vous prenne par la gorge. L’ honoraire électricien pour une intervention dépasse très souvent les prévisions. Cela s’explique par plusieurs facteurs que nous allons essayer d’expliquer dans cet article. Nous nous efforcerons aussi de vous donner une idée approximative de ce que devrait être le tarif électricien.

Quelques facteurs déterminants l’ honoraire électricien

Le prix horaire d’un électricien prend en compte plusieurs facteurs. Comprenez par là qu’il est un peu difficile de dire avec exactitude ce qu’une réparation donnée pourra vous coûter. Le devis électricité se fait en fonction de l’électricien auquel vous faîtes recours. Travaille-t-il seul ou est-il affilié à une compagnie ? A-t-il plusieurs apprentis à son compte ou non ? A ces quelques facteurs, il faut ajouter la distance que votre électricien doit parcourir pour être chez vous. Viendra-t-il avec les pièces de rechange ? Doit-il fournir tout ce dont vous avez besoin ou pas ? La zone de travail est-elle accessible ? Qu’en est-il de l’ampleur des travaux à mener ? Ce sont là autant d’éléments qui font qu’il n’est pas aisé d’établir un standard en matière de taux horaire ou l’ honoraire électricien.

Les tarifs horaires d’un électricien

En dépit du caractère aléatoire des facteurs qui agissent sur les prix du dépannage électricien, il y a tout de même une fourchette de prix raisonnables qu’un électricien sérieux doit pouvoir respecter. Par exemple, en ce qui concerne le tarif à l’heure d’un électricien, le prix doit être compris entre 35 et 45 euros. Cette marge de prix n’inclut pas la TVA qui varie entre 19 et 20% pour l’installation de nouveaux matériels, et 7 à 10% pour les travaux effectués sur les installations existantes et d’au moins deux ans d’âge. Dans le cas où l’électricien auquel vous faites appel ne se situe pas dans votre entourage immédiat, il faudra aussi prévoir quelques dizaines d’euros pour assurer son déplacement.

Il est préférable de se procurer soit même le matériel nécessaire pour que le travail soit fait. L’électricien peut, parfois, en profiter pour gonfler le devis. Dans le même ordre d’idées, pour ne pas se retrouver à dépenser trois à quatre fois plus que ce qu’il faut pour une réparation, il est conseillé de ne pas faire appel à un électricien en pleine nuit ou les weekends. Une autre mesure de précaution exige de vous que vous fassiez en sorte d’éviter les électriciens qui pratiquent des tarifs très bas. Le prix pratiqué est très souvent le reflet de la compétence de l’électricien.

Les forfaits

L’ honoraire électricien quant aux forfaits est souvent établi au mètre carré. C’est un forfait électricité qui ne concerne qu’un nombre bien défini de travaux. A titre d’exemple, il faut prévoir environ 115 euros pour la mise place d’un détecteur de fumée, 200 euros pour la pose d’un chauffage électrique, 288 euros pour l’installation de lumière LED, 300 euros pour la pose de disjoncteurs différentiels, 900 euros pour la mise ne place d’un tableau électrique. Gardez à l’esprit que tous ces tarifs artisans sont pratiqués hors taxes et ne sont qu’à titre indicatif. Il se peut que votre électricien vous fasse un devis qui soit au-dessus ou en dessous de cette grille tarifaire.

Faire jouer la concurrence

Il existe des sites qui vous permettent par le biais d’une simulation d’obtenir un devis électricien. Mais ils ne servent pas qu’à cela. Vous pouvez, en usant de ces moyens, procéder à un comparatif de prix pour pouvoir bénéficier d’un taux horaire artisan qui vous avantage.